Plan Social au CH Avignon

Logo.CGT.CHA.Resized.Tout.Petit.carre

Avignon, le 13 février 2015

Plan Social au CH Avignon

Depuis plusieurs semaines, on nous présente le Plan Social qui va toucher le personnel et la structuration de notre établissement comme inéluctable…

Rien n’est encore fait !

C’est de l’intervention des agents dans le processus des choix qui sont en train de se faire que se déterminera l’attitude d’une direction plus soucieuse du chiffre que des salariés ou des patients.

Après l’Accord National Interprofessionnel (ANI) de janvier 2013 qui a mis à mal le droit du travail, le « Pacte de Responsabilité » qui a permis, par exemple, aux banques (déjà largement bénéficiaires) d’engranger 21 milliards d’euro de réduction de cotisations sociales sans aucune embauche en contrepartie, le montant des dividendes versés en 2014 aux actionnaires du CAC 40 (bourse de Paris) a augmenté de 30%.

Allons-nous nous laisser faire ?

Ces milliards sont ceux qui manquent au budget de la protection sociale pour financer à la hauteur des besoins nos établissements. Maintenant, on cherche à faire passer des reculs sociaux sans précédent pour remplacer la semaine de 35 heures par des horaires «à la carte» ou banaliser, pour bientôt ne plus le rémunérer, le travail de nuit ou le dimanche (loi macron).

Au printemps viendra la « Loi Santé » qui supprime la distinction entre les hôpitaux publics et les établissements de santé privée lucrative en permettant de confier la totalité des missions hospitalières publiques au secteur privé. C’est aussi l’instauration d’une rémunération aux résultats. Le seul objectif de résultat en matière de rentabilité, d’économie risque d’amplifier la dérive de la sélection des patients. Nous dirons notre opposition à cette loi dans la rue en appelant les salariés à l’action.

Notre direction, sur injonction de l’ARS, anticipe cette loi.

En plus de la perte de 3 jours de RTT et le ralentissement de l’avancement de nos carrières, ce sont 123 postes qui risquent d’être supprimés et 60 lits d’hospitalisation fermés, dans le but d’économiser 8 millions d’€ alors que le déficit estimé à ce jour n’est « que » de 4 millions d’€ sur un budget de 250 millions d’€.

Nous ne pouvons pas accepter cela !

La CGT pose 5 exigences et fait 12 propositions sur le financement de la protection sociale, donc de nos hôpitaux. (Document disponible au local ou ici )

Des solutions alternatives existent !

La CGT appelle l’ensemble du personnel à refuser que ce plan qui cherche à réduire le « coût du travail » au détriment des conditions de travail et d’accueil des patients soit appliqué et à se rendre massivement à la prochaine Assemblée Générale qui sera appelée par l’intersyndicale afin de décider, ensemble, des modalités d’action.

Sections

postes à supprimer

Sections

postes à supprimer

Personnel médical

3

Blocs opératoires

1

IDE AS SF AP PDE

30

Bloc gynéco-obstétrical

1

ASH

8

Anesthésiologie

1

Personnel autre

4

SAMU

1

Personnel adm AMA

5

Labo analyses

5

Personnel rééducation

2

Labo anapath

1

Pers éduc et sociaux

3

Imagerie

5

TOTAL Sections cliniques

55

Médecine nucléaire

1

Blanchisserie

1

Explorations fonctionnelles

1

Restauration

7

Total Sections Méd-techniques

18

Services hôteliers

4

Pharmacie

2

Brancardage

3

Stérilisation

1

Transp. Mot. patients (hors SMUR)

1

Bio med

1

Entretien -Maintenance

5

Autre logistique médicale

1

DSI

2

Slin

1

DIM

1

Total Section Logistique Médicale

6

Accueil & Gestion des malades

7

Services adm. à caractère général

7

Services adm. liés au personnel

7

Total Sections LGG

45

TOTAL

123 postes ETP

Grille de suppression de postes proposée par la Direction

CGT-Collage

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Une force à vos côtés