Archives de catégorie : CTE

LA TREVE ESTIVALE N’EXISTE PAS AU CENTRE HOSPITALIER D’AVIGNON !

La trêve estivale n’existe pas au Centre Hospitalier d’ Avignon……….!!!!!!!

A la demande des agents, IDE et AS du service B2, service d’ Ortho  traumatologie, les 3 organisations syndicales, CGT CFDT et FO,  ont déposé lundi 22 juillet 2019, un préavis de grève illimité débutant le 28 juillet 2019 à 00:00.

La direction a reçu les agents de ce service accompagnés des  organisations syndicales, le mercredi 24 juillet 2019 à 16  h 00, afin d’entendre les revendications de ces agents.

Dans un deuxième temps et en parallèle, les 3 organisations syndicales ont demandé un CHSCT Extraordinaire, qui s’est tenu le 25 juillet,  dénonçant les mauvaises conditions de travail des ces agents, ainsi que leur sécurité et celle des patients.
La CGT avait lancé une alerte en avril 2019 à la direction, alors que notre vote en CTE du 31 Janvier 2019 avait été CONTRE cette réorganisation, signalant « les conséquences désastreuses sur les conditions de travail »………

Le directeur a fait la sourde oreille, et bien maintenant il assumera toutes responsabilités.

–  Grève illimitée au service Urgences Adultes depuis le 02 juin 2019.

–  Grève illimitée au service Transport Logistique depuis le 20 juin 2019.

–  Grève illimitée au service  Urgences Pédiatriques depuis le 10 juillet 2019.

 Grève illimitée au service Ortho Traumatologie depuis le 28 juillet 2019.

MOTION AU CTE DU 18 JUILLET 2019

Avignon, le 18 juillet 2019

MOTION AU CTE DU 18 JUILLET 2019

Les représentants du personnel CFDT, CGT et FO au CTE du centre hospitalier d’Avignon posent aujourd’hui en séance, cette motion concernant la re-convocation du CTE du 09 juillet 2019

Nous avons constaté, M. le Directeur, que les décisions que vous prenez ne tiennent pas compte de nos remarques.

Nous, élus par le personnel, relevons les problématiques du terrain et sommes garants du respect de la loi.

Dorénavant, nous vous demandons de prendre en compte les remarques qui seront soulevées par les élus lors des re-convocations de CTE, afin de garantir le bon fonctionnement des services et de notre hôpital

Votre non prise en compte de ces avis entraine des positions illégales, de votre part, à la réglementation et met en difficulté les agents et le fonctionnement de l’établissement.

 

LA LUTTE CONTINUE… LE DIALOGUE SOCIAL EST ROMPU !

LA LUTTE CONTINUE…

LE DIALOGUE SOCIAL EST ROMPU !

Mobilisation massive des agents à l’appel de la CGT.

Plus de 200 soignants, techniques, médico-techniques, administratifs, ont envahi la salle du CTE, soutenus par le Centre Hospitalier de Montfavet, des syndiqués des autres structures locales et départementales, des gilets jaunes.

Leur porte-parole représentant les élus CGT du CTE (Comité Technique d’Etablissement)  a lu une motion demandant au directeur d’annuler le projet de supprimer 95 postes dans tous les services.

La CGT conforme à ses valeurs sociales et syndicales a décidé de ne pas siéger au CTE de ce jour:

aucune réunion préalable d’informations n’a été organisée par cette direction.

Les autres organisations ont fait le choix de siéger…

La C.G.T poursuivra avec vous le dialogue via les tournées de services et les heures d’information syndicale.

 

 

26 février 2019 : envahissement du CTE par le personnel

 

 

Monsieur le Directeur,

Le personnel du Centre Hospitalier d’Avignon est réuni ce jour dans cette salle qui est censée être le lieu de dialogue et de discussions avec les représentants du personnel mais que vous transformez par votre volonté seule en lieu d’application de vos décisions unilatérales injustes et infondées.

Vous décidez, sans concertation, sans interrogation des organisations syndicales, sans interrogation des élus CTE que nous sommes, en dehors de toute légitimité, d’un plan social qui verra la suppression de 95 équivalents temps pleins (donc c’est une centaine de postes qui seront supprimés) par votre seule volonté de vous insérer dans une logique budgétaire qui est dénoncée par l’ensemble du personnel, des organisations syndicales et y compris par la présidente du conseil de surveillance lors de sa dernière réunion.

Alors qu’en même temps le niveau d’absentéisme du personnel explose (notamment pour les plus petites catégories malgré la mise en place d’un jour de carence) vous imposez, sans discussions, sans même un vote, que la dégradation des conditions de travail et de prise en charge de la population soit présentée en CTE. Présenter l’inique ne vous heurte visiblement pas.

Générer un recours massif aux heures supplémentaires dans des services ou les 12 heures sont en place ne vous heurte pas.

Voir une gestion à la petite semaine de services et le recours aux mensualités de remplacement vous convient.

Voir le retard de codage et les approximations dans les dépenses de fonctionnement vous laisse silencieux.

Voir l’organisation territoriale de l’ARS et le GHT dont vous êtes le directeur rester la coquille vide qui provoque de la dépense au niveau du département, mais aucune organisation qui permette de laisser à la population la prise en charge de proximité et une réponse nécessaire aux besoins de santé.

L’ARS est impotente et indigente lorsqu’il s’agit de gérer ses propres relations avec des directeurs qui affirment dans la presse créer un second GHT sur le département du Vaucluse et de permettre la création de lits d’EHPAD publics sur notre territoire ou de répondre aux questions que nous lui posons.

Monsieur le directeur, ce plan social est de votre fait, de votre choix, de votre volonté et de votre responsabilité face au personnel, à la population de tout le département du Vaucluse et des départements limitrophes mais aussi de votre acceptation d’un taux de ratio de rentabilité à 8% que vous nous imposez alors que dans le secteur privé, pour satisfaire l’actionnaire, seul 6% sont nécessaires.

Il est de votre choix, de votre responsabilité, dans un contexte social que vous savez tendu, dans un moment de légitime demande de partage des richesses et de nécessité de maintenir sans notion de coût, car le service public n’est pas un coût, c’est une richesse, de vouloir affaiblir l’établissent de recours de tout un département sans exiger à l’ARS les moyens de fonctionner normalement.

D’autres directeurs (on peut avoir en exemple celui de l’EPSM de la Sarthe) ont eu beaucoup plus de courage sur ces sujets.

Nous rencontrons tous les jours des professionnels à bout, qui ne souhaitent pas rester dans cet établissement car la désorganisation, les pressions et les injonctions contradictoires ont atteint un niveau jamais égalé. Même les cadres sont à bout.

Que vous vous moquiez du dialogue social et de la réalité que vivent tous les professionnels de notre établissement provoque une colère dont vous ne mesurez pas la portée.

Votre choix et vos décisions sont clairs.

La CGT prendra toutes ses responsabilités dans ce contexte de défiance que vous nous imposez.

Nous appelons les salariés et agents du Centre Hospitalier d’Avignon, avec la population à refuser et à résister à vos décisions qui ont des conséquences sur tous les services publics de santé du département.

Nous avons déposé pour ce jour un préavis de grève et organiserons des actions d’information et d’action avec le personnel, mais aussi avec la population du Vaucluse.

Votre fatalité n’est pas notre réalité, c’est votre responsabilité, c’est votre décision, votre choix que nous ciblons.

Vous provoquez la confrontation et ne voulez pas chercher ensemble d’autres voies.

Nous en prenons acte et rendrons compte au personnel et à la population de vos choix et de vos exigences.

Je remercie tout le personnel présent et il est bien évident que nous ne participerons pas à ce simulacre d’instance ou les représentants élus du personnel ne sont ni écoutés ni entendus.

Je remercie le personnel de quitter la salle, la CGT ne reste pas non plus.

NB : Les 2 autres O.S (CFDT et FO) ont préféré sièger et participer à cette mascarade

Voir la video

95 POSTES !

95 postes !

 

PÔLES

À SUPPRIMER

LABORATOIRE

– 4

CANCERO

-4.7

CANE

-8.2

DIGESTIF

-5.6

FME

-13.2

FPA

-6.9

IMAGERIE

-2.3

MEDECINE

-11.1

SPECIALITES CHIRURGICALES

-7.8

URSSAT

-5.7

PASS

-15.5

MANAGEMENT

-6.7

QSP

-2.8

BLOC

-0.2

TOTAL

-94.7

 

Lequel est le vôtre ?

FEREZ VOUS PARTI DE LA CHARRETTE ?

sinon votre charge de travail sera encore plus lourde pour compenser ces départs !

Le mardi 26 février à 8h45, toutes et tous devant la direction

 

RESISTONS ENSEMBLE !

 

 

LA CFDT ET FO S’AGENOUILLENT DEVANT LE DIRECTEUR

Logo.CGT.CHA.Resized.Tout.Petit.carre

LA CFDT ET FO S’AGENOUILLENT DEVANT LE DIRECTEUR EN REMETTANT EN CAUSE L’ACCORD LOCAL RTT

L’intersyndicale voulue par le personnel en début d’année pour le CREF s’est positionnée à l’unanimité contre la perte des trois jours de RTT. L’accord local RTT a été signé en 2002 par FO et la CFDT.

Ce sont ces mêmes organisations qui remettent en cause leur signature et leur positionnement  « contre la perte de jours de RTT » lors du CTE du 16 juillet 2015.

Sur le projet de réorganisation de la crèche, ils ont voté pour la mise en place d’un planning en 37h30 donc une remise en cause des 3 jours de RTT.

La CGT condamne cette position.

Le personnel a été trahi par ceux qui prétendent le représenter.

Le projet de réorganisation de la crèche ne présente aucun enjeu financier. Les économies proposées sont dérisoires par rapport au budget global de l’hôpital (260 millions d’€ de budget contre 50 mille € d’économies, les primes de « bonne gestion » du Directeur peuvent largement couvrir ces économies).

Le directeur se sert de ce prétexte pour imposer service par service les reformes refusées à l’unanimité par les organisations syndicales. Et ce n’est qu’un début….

La crèche est le dernier service social de la petite enfance que l’hôpital propose à ses personnels.

La CGT refuse que ce service soit remis en cause.

Après un avis unanime du CTE contre le projet de privatisation et de réduction d’amplitude horaire de la crèche lors du CTE du 7 juillet 2015, la direction sait avec qui elle s’entend pour passer un mauvais accord pour le personnel.

La CGT a voté contre ce projet et réaffirme ses positions :

  • Le maintien de la crèche dans le domaine public

  • La nécessité d’ouvrir l’amplitude horaire de la crèche afin d’accueillir aussi les enfants du personnel de nuit, les jours fériés et les week-ends. Nous exigeons l’agrandissement de la capacité d’accueil de la crèche publique.

Se faire peur en imaginant, ou en laissant croire que la privatisation, ou la suppression d’acquis sont les seules solutions relève du mensonge et de l’insulte à l’intelligence des agents du Centre Hospitalier d’Avignon.

Si ce n’était pas le cas, la CGT n’aurait pas été écartée des discussions entre le 7 et le 16 juillet qui ont abouti à cette trahison du personnel.

Aujourd’hui le courage serait de s’attaquer aux plus faibles et ici de s’attaquer aux acquis sociaux sous couvert de « concertation ». Résister, c’est exister.

La CGT reste la dernière organisation syndicale qui défend réellement le personnel.

 

CGTSSO_une_force_a_vos_cotes.jpg grande taillecgt.Jadhere

AVIS UNANIME DU CTE CONTRE LE PROJET DE PRIVATISATION ET DE REDUCTION D’AMPLITUDE HORAIRE DE LA CRECHE

Logo.CGT.CHA.Resized.Tout.Petit.carre

Avignon, le 8 juillet 2015

La CGT s’est prononcée contre le projet de réorganisation de la crèche des enfants du personnel du Centre Hospitalier d’Avignon.

Le 7 juillet, le CTE s’est prononcé contre la Délégation de ce Service Public (privatisation).

Un nouveau CTE est convoqué pour le jeudi 16 juillet.

Les organisations syndicales au CTE se sont prononcées contre la remise en cause de l’accord local RTT et le maintien d’un planning en 38h.

Le CTE s’est prononcé pour le maintien de l’amplitude horaire de 6h-21h45 qui est essentiel à l’accueil des enfants donc aux conditions de travail des agents hospitaliers.

La CGT réaffirme la nécessité d’ouvrir l’amplitude horaire de la crèche afin d’accueillir aussi les enfants du personnel de nuit, les jours fériés et les week-ends. Nous exigeons l’agrandissement de la capacité d’accueil de la crèche publique.

Venez signer au local CGT et dans les services, la pétition de défense de la crèche publique du Centre Hospitalier d’Avignon. Si le Directeur ne recule pas le 16 juillet, une action sera engagée dès la rentrée.

CGTSSO_une_force_a_vos_cotes.jpg grande taille

Le directeur se fout de l’avis des représentants du personnel

Logo.CGT.CHA.Resized.Tout.Petit.carre

Le directeur se moque du personnel !

Quand le directeur « se fout » de l’avis des représentants du personnel, c’est du personnel qu’il se moque.

Les représentants CGT (suivis de FO) ont quitté la séance du Comité Technique d’Etablissement (CTE) ce 23 juin alors que ce qui devait être une information sur la mutualisation des services de Pédiatrie, Nourrissons et Chirurgie Infantile s’est avéré être une organisation déjà mise en place depuis plusieurs mois sans que cela passe par un avis au CTE

La CGT a quitté la séance car c’est le personnel qu’on bafoue en occultant l’avis de ses représentants.

Etait-ce un test de la Direction pour poursuivre, sans s’encombrer de l’avis des Organisations Syndicales au CTE, leurs projets de réorganisations des services ?

Ceux qui sont censés faire respecter la règlementation s’en affranchissent.

La CGT ne laissera jamais faire ce genre de pratiques que certains acceptent.

CGTSSO_une_force_a_vos_cotes.jpg grande tailleNiSoumisNiCorveables

CTE du 4 février 2014

Logo.CGT.CHA.Resized.Tout.Petit.carre

CTE du 4 février 2014

 

 

Déménagement des lits de gynécologie 3ème secteur de maternité, planning des Infirmières en 12h15.

 

CGT : Contre

FO : Abstention

CFDT : Pour

——————————————————

Passage en 12 heures pour les Aides-Soignantes du Bloc obstétrical. Selon les jours 3, 4 ou 5 AS de jour et de nuit :

 

CGT : Contre

FO : Abstention

CFDT : Pour

—————————————————–

 

Le directeur annonce le déficit de l’établissement (2.125 millions d’Euro) et annonce qu’il sera nécessaire de faire 7 millions d’Euro d’économies.

 

La CGT a déjà rencontré les candidats républicains aux élections municipales de la ville d’Avignon (le maire est président du Conseil de Surveillance) afin de discuter de l’avenir de notre établissement.

 

Les réalités comptables sont en action dans notre hôpital et la seule variable d’ajustement à l’équilibre des budgets est le personnel non médical dont les effectifs ne cessent de diminuer.

 

L’argent ne doit pas et ne peut pas être le seul dénominateur entre le besoin de se soigner et l’offre de soin.

CGTSSO_une_force_a_vos_cotes.jpg grande taille

Ouverture 3ème secteur Maternité

Logo.CGT.CHA.Resized.Tout.Petit.carreCTE du 26 décembre 2013.

 

Présents : CGT 6, FO 4, CFDT 4

 

– 1) La première partie du CTE incluait le CHSCT sur l’ouverture du troisième secteur de la Maternité :

Avec la création de 33,5 postes, cette ouverture ne sera pas  rentabilisée avant 1 an et la CGT s’interroge (dans un contexte économique de plus en plus difficile) de cet investissement surtout  que le directeur va annoncer des mesures drastiques d’économies  en  2014 car notre déficit explose. L’effectif nécessaire est de 40  postes pour que cette ouverture se passe dans de bonnes conditions.

De plus, les plannings sont proposés en 12h15 ou 12h30.

Il faut rappeler que la durée maximale de travail possible par  dérogation est de 12 heures par jour d’après la réglementation.

Trois votes pour cette ouverture :

  • organisation (ouverture d’un service supplémentaire)
CGT : Pour

FO : Pour

CFDT : Pour

 

  • effectifs (33.5 agents alors que 40 postes sont nécessaires)
CGT : Contre

FO : Abstention

CFDT : Pour

 

  • planning (en 12h15 et 12h30)

CGT : Contre

FO : Contre

CFDT : Pour

 

Remarque : nous sommes toujours étonnés des votes de la CFDT qui  en appelle sans cesse à la loi et vote des plannings supérieurs à 12 heures.

 

 

 CGTSSO_une_force_a_vos_cotes.jpg grande taille

Permutation Jour / Nuit : Le directeur passe outre l’avis du CTE !!

Logo.CGT.CHA.Resized.Tout.Petit.carre

INFORMATION IMPORTANTE :

Lors du dernier CTE du 28 mai 2013 la CGT a voté contre la mise en place de la « Charte de permutation jour / nuit ».
Cette charte étend à tous les services de soins l’obligation de permuter pour une durée (pour l’instant) limitée dans l’année les personnels de jour, de nuit et les personnels de nuit, de jour.

C’est la porte ouverte à l’alternance imposée jour / nuit pour les agents (comme ça se passe déjà au SAMU) et la mise en place des douze heures ne peut que faciliter ces mouvements.

Le Directeur a décidé de passer outre l’avis du CTE (majoritairement contre) et impose à partir du 1er juin l’application de cette charte.

La CGT va interpeller le Directeur et la tutelle sur sa conception du dialogue social et l’utilité des instances.

Dans ce temps de négociations qui vont s’engager au niveau national par la « Conférence sociale » les 20 et 21 juin 2013, va se discuter une nouvelle réforme des retraites dont les contours nous sont de plus en plus clairement présentés comme défavorables aux salariés. La CFDT parle d’une seule et unique voix avec le MEDEF.

Nous sommes très inquiets des futures réductions budgétaires qui vont toucher notre hôpital et allons devoir lutter pied à pied pour que les agents du CH Avignon ne soient les nouvelles victimes de régressions sociales.

Les positions de la CGT sont claires et ne louvoient pas en fonction des vents.

 

Charte de permutation jour / nuit

Personnel concerné :

  • Infirmiers et spécialités
  • Aides-soignants et auxiliaires de puériculture
  • Techniciens de laboratoire

 

Objectifs :

  • décloisonner les équipes dans un souci de continuité de soins
  • développer les collaborations jour/nuit
  • améliorer les rapports interprofessionnels
  • favoriser les temps d’échange entre le personnel de nuit et l’encadrement

 

Pour les personnels :

  • expérimenter les rythmes de nuit et de jour par le personnel concerné pour favoriser les mouvements jour / nuit
  • prendre en considération les contraintes de travail jour/nuit
  • réactualiser, pour le personnel de nuit, les connaissances sur les procédures de gestion des matériels, les tâches administratives, les projets institutionnels, notamment le projet de soins et la démarche qualité/gestion des risques.
  • Favoriser durant cette période (personnel de nuit) la participation à des formations internes, aux groupes de travail, aux staffs paramédicaux, au groupe éthique
  • comprendre les organisations et le travail en binôme la nuit (plus d’autonomie) pour améliorer les organisations jour/nuit
  • favoriser l’intégration des nouveaux personnels de nuit après leur formation initiale

 

Pour l’encadrement :

Favoriser :

un accompagnement personnalisé des agents de nuit par les cadres

le développement des compétences

l’adaptabilité et le sens de la communication de l’agent dans l’équipe de soins

 

Organisation proposée :

  • Le calendrier s’établit en concertation entre le cadre de l’unité et les agents J/N. En l’absence de volontaires de jour, le cadre désignera l’agent qui effectuera la permutation selon des critères définis préalablement en équipe
  • La période doit-être fixée pour l’année à venir lors du choix des CA afin d’établir le calendrier prévisionnel par le personnel de nuit
  • La permutation s’effectue dans le service d’affectation de l’agent. La suppléance de nuit est concernée par la permutation sur les mêmes modalités que le personnel fixe. Le choix du service est à définir avec le cadre ou le cadre de pôle.
  • Dans la mesure du possible une attention sera donnée au premier jour de permutation de jour :
    • Si possible personne en plus ou en horaire intermédiaire.
  • Pour les agents à temps plein, une permutation d’une durée de 70 heures réparties sur 2 semaines consécutives est fixée chaque année (le fractionnement doit rester exceptionnel, motivé auprès du cadre de l’unité et non renouvelable)
  • Pour les agents à temps partiel, la durée de permutation se fait annuellement au prorata du temps de travail, avec, pour les agents à 50%, la possibilité d’une permutation de 70 heures sur 2 semaines tous les deux ans