Archives de catégorie : CREF

BIENVENUE au NOUVEAU DRH

le 02 septembre 2019

5 Services en grève au CHA 

  • Urgences adultes depuis le 27 Mai 2019

  • Transport logistique depuis le 14 Juin 2019

  • Urgences pédiatriques depuis le 4 Juillet 2019

  • Ortho – Traumatologie depuis le 22 Juillet 2019

  • ARM du SAMU depuis le 21 Août 2019

L’actualité locale :

  • CREF : 95 postes supprimés sur 2 ans

( Contrat de Retour à l’Equilibre Financier)

L’actualité nationale :

  • Réforme de la Fonction Publique

  • Réforme des Retraites

  • Réforme « Ma Santé 2022 »

Autant d’éléments qui permettent à la CGT de

souhaiter la BIENVENUE au

NOUVEAU DRH … !!!!!

 

 

 

LA TREVE ESTIVALE N’EXISTE PAS AU CENTRE HOSPITALIER D’AVIGNON !

La trêve estivale n’existe pas au Centre Hospitalier d’ Avignon……….!!!!!!!

A la demande des agents, IDE et AS du service B2, service d’ Ortho  traumatologie, les 3 organisations syndicales, CGT CFDT et FO,  ont déposé lundi 22 juillet 2019, un préavis de grève illimité débutant le 28 juillet 2019 à 00:00.

La direction a reçu les agents de ce service accompagnés des  organisations syndicales, le mercredi 24 juillet 2019 à 16  h 00, afin d’entendre les revendications de ces agents.

Dans un deuxième temps et en parallèle, les 3 organisations syndicales ont demandé un CHSCT Extraordinaire, qui s’est tenu le 25 juillet,  dénonçant les mauvaises conditions de travail des ces agents, ainsi que leur sécurité et celle des patients.
La CGT avait lancé une alerte en avril 2019 à la direction, alors que notre vote en CTE du 31 Janvier 2019 avait été CONTRE cette réorganisation, signalant « les conséquences désastreuses sur les conditions de travail »………

Le directeur a fait la sourde oreille, et bien maintenant il assumera toutes responsabilités.

–  Grève illimitée au service Urgences Adultes depuis le 02 juin 2019.

–  Grève illimitée au service Transport Logistique depuis le 20 juin 2019.

–  Grève illimitée au service  Urgences Pédiatriques depuis le 10 juillet 2019.

 Grève illimitée au service Ortho Traumatologie depuis le 28 juillet 2019.

Les « propositions » de la CFDT : un recul social !

Logo.CGT.CHA.Resized.Tout.Petit.carre

En proposant une gestion en 7h30  (37h30 par semaine) de la crèche, la CFDT vient de donner au Directeur l’autorisation de dénoncer l’accord local 35h pour tout le personnel car cette amplitude n’est pas prévue… La loi impose de revoir l’accord en cas de modification dans un service. On s’est battu contre en intersyndicale il y a quelques semaines… !!!

Le Directeur le voulait, la CFDT l’a fait !

C’est tout le personnel du Centre Hospitalier d’Avignon qui va perdre 3 jours de RTT, pour passer de 326 000 € à 287 337 € de subvention à la crèche, et une ouverture de 6h15 à 21h15 au lieu de 6h15 à 21h45…..

Chacun appréciera cette « concertation » efficace.

De concessions en concessions, nous pourrions faire une liste à la Prévert des acquis sociaux que nous avons perdus localement (le jour du directeur donné il y a plus de 20 ans, la journée octroyée puis la demi-journée au personnel qui donnait son sang, 2 jours de RTT en 2010….) sans parler des acquis sociaux que nous avons perdus au plan national : la retraite anticipée pour les fonctionnaires (en 2003) puis en 2010 l’allongement de la durée de cotisation pour tous grâce encore à cette organisation, le gel des salaires des fonctionnaires et la réduction des effectifs de la fonction publique hospitalière.

Le tout sous couvert de : « sauvons l’essentiel ».

 

La CGT se battra pour maintenir les jours de RTT à tout le personnel.

 

Oui, il y a un réel danger à perdre encore plus mais comment peut-on faire croire qu’il serait urgent de négocier des reculs pour éviter le pire au lieu d’appeler le personnel à faire front avec ses représentants non seulement pour faire barrage aux propositions iniques de la direction mais aussi pour faire avancer de nouvelles exigences.

 

La CGT n’est pas dupe et va continuer à se battre sur ses propositions :

 

Ouverture de l’amplitude horaire de la crèche publique afin d’accueillir aussi les enfants du personnel de nuit, les jours fériés et les week-ends. Nous exigeons l’agrandissement de la capacité d’accueil afin de satisfaire toutes les demandes.

 

Nous sommes en contact avec la mairie qui est prête à participer à une réflexion sur le devenir de ce service public de la petite enfance.

Aujourd’hui les stratégies des directions, le « management », s’apprennent dans les écoles des cadres et l’école de Rennes des Directeurs pour amener les organisations syndicales à accepter leurs objectifs.

De l’os à ronger, à la proposition inacceptable pour faire passer au final ce qu’ils souhaitent et plus simplement entre la carotte et le bâton tout est bon pour amener l’âne où l’on veut qu’il aille !!  et il est fier d’y aller.

 

CGTSSO_une_force_a_vos_cotes.jpg grande taillecgt.Jadhere

La CGT et les Médecins votent contre le CREF

Logo.CGT.CHA.Resized.Tout.Petit.carre

Malgré des discussions et des avancées avec la Direction sur le CREF et les mesures contre le personnel, les propositions faites au CTE du 22 avril 2015 ne sont pas acceptables. La CGT a bien sur voté contre. Les médecins du Centre Hospitalier d’Avignon aussi…… à la CME (Commission Médicale d’Etablissement) du 28 avril 2015.

C’est une défiance extrême de l’ensemble du monde hospitalier envers la Direction, mais y en a-t-il encore une…. ? Puisque c’est l’ARS qui décide. (Peut être finalement une piste d’économies à envisager….).

La CGT s’est toujours prononcée contre la loi Hôpital Patient Santé Territoire HPST et la tarification à l’acte. Nous avons toujours refusé et manifesté le 9 avril 2015 et souvent (seuls) avant contre l’austérité. Nous ne pouvons dons pas approuver un plan qui entérine des mesures de réductions des coûts (donc d’austérité) dans notre établissement.

Les réponses évasives et les prises de position du Directeur à l’inverse de ce qui est rédigé dans le document qu’il a fourni à l’intersyndicale nous laissent perplexes et la CGT ne peut pas accepter un double langage lorsqu’il visite des services.

Affirmer maintenir les effectifs aux organisations syndicales puis, dire les réduire dans les services et en guise d’amélioration des conditions de travail, faire avaler de nouveaux reculs sur les organisations du travail et sur le personnel vont à l’encontre de ses affirmations…

La CGT restera vigilante sur ces sujets, nous ne laisserons pas se dégrader les conditions de travail et réduire les effectifs sans réagir.

Si le Directeur ne respecte pas ses engagements, nous reformerons une intersyndicale pour de ne pas laisser faire.

cgt.JadhereCGTSSO_une_force_a_vos_cotes.jpg grande taille

La CGT s’oppose au Contrat de Retour à l’Equilibre Financier (CREF) au CTE du 22 avril 2015.

Logo.CGT.CHA.Resized.Tout.Petit.carre

Avignon, le 22 avril 2015

La CGT s’oppose au Contrat de Retour à l’Equilibre Financier (CREF) au CTE du 22 avril 2015.

Malgré des discussions et des avancées avec la Direction sur le CREF et les mesures contre le personnel, les propositions faites au CTE du 22 avril 2015 ne sont pas acceptables. La CGT a bien sur voté contre.

La CGT s’est toujours prononcée contre la loi Hôpital Patient Santé Territoire HPST et la tarification à l’acte. Nous avons toujours refusé et manifesté le 9 avril 2015 et souvent (seuls) avant contre l’austérité. Nous ne pouvons dons pas approuver un plan qui entérine des mesures de réductions des couts (donc d’austérité) dans notre établissement.

Les réponses évasives et les prises de position du Directeur à l’inverse de ce qui est rédigé dans le document qu’il a fourni à l’intersyndicale nous laissent perplexes et la CGT ne peut pas accepter un double langage lorsqu’il visite des services.

A notre questionnement au CTE du 22 avril 2015 sur ce sujet, il n’a pas répondu…..

Nous pouvons penser que les visites du directeur et du directeur des soins dans les services ont pour but, en guise d’amélioration des conditions de travail, de faire avaler de nouveaux reculs sur les organisations du travail et sur le personnel.

Que penser de tout cela ?

Affirmer maintenir les effectifs aux organisations syndicales puis dire les réduire dans les services. Que croire ?

La CGT restera vigilante sur ces sujets, nous ne laisserons pas se dégrader les conditions de travail et réduire les effectifs sans réagir.

Si le Directeur ne respecte pas ses engagements, nous reformerons une intersyndicale afin de ne pas laisser faire.

Pour peser sur les choix qui seront fait il faut être encore plus nombreux.

Extrait du texte proposé au CTE du 22 avril 2015 :
1-2-2-4 Méthodologie :
La gestion des ressources humaines sera le moteur des restructurations de chaque pôle et de chaque secteur d’activité.
Les contrats à durée déterminée ne doivent pas être utilisés comme seule variable d’ajustement.
L’analyse des départs en retraite, l’attribution d’indemnités volontaires de départ, la réorientation professionnelle au sein de l’établissement seront les leviers majeurs des actions envisagées.
La maîtrise des charges de personnel contribuera au retour à l'équilibre financier du Centre Hospitalier d' Avignon dans un délai de trois ans. Tous les secteurs et ou services du centre hospitalier, y compris les personnels médicaux et de direction sont concernés par cette opération. Au sein de chaque pôle, l' adéquation de  l'activité avec les effectifs est la règle à observer prioritairement.
  • Les effectifs ainsi dégagés seront réaffectés au développement d’activités nouvelles ou supplémentaires en tant que de besoins, à la condition que ces activités génèrent des ressources complémentaires issues de la tarification ou d’enveloppes spécifiques allouées par les pouvoirs publics.
  • Un tableau de bord de suivi des actions conduites et leur conséquence sur les effectifs en personnel est élaboré, mis à jour en temps réel, et porté à la connaissance des instances consultatives de l’établissement tous les mois.
  • Toutes ces réorganisations doivent se faire dans le cadre du respect de la réglementation sur la législation du travail

 

cgt.Jadhere

CGTSSO_une_force_a_vos_cotes.jpg grande taille

CREF 2015 : Victoire !

Logo.CGT.CHA.Resized.Tout.Petit.carre

Avignon, le 9 avril 2015

CREF

L’intersyndicale a obtenu satisfaction aux revendications du personnel :

  • supprimer 120 postes, C’est gagné : les réductions d’effectifs sans objectif chiffré de certains secteurs permettront de renforcer les secteur dont l’activité augmente,

  • réduire le temps de travail journalier de 6mn afin de supprimer 3 jours de RTT, C’est gagné : l’accord RTT est maintenu en 7h36 avec 17 jours de RTT.

  • ralentir la prise d’échelon et de grade, donc le déroulement de carrière des agents, C’est gagné : l’avancement de carrière ne sera pas touché.

  • fermer 60 lits, C’est gagné : il n’y aura pas de fermeture de lits qui ne corresponde à une nouvelle pratique médicale (par exemple chirurgie ambulatoire ou baisse de la Durée Moyenne de Séjour) avec de possibles ouvertures là ou ce sera nécessaire afin d’accueillir au mieux les patients (notamment en aval des urgences).

Nous avons aussi obtenu sur les 3 prochaines années la tenue d’un tableau de bord d’évolution des effectifs et de l’activité mensuel ainsi qu’une obligation de négociation (pas seulement de consultation) avec les Instances Représentatives du Personnel (CTE, CHSCT, CAP) pour toute modification d’amplitude horaire d’un service.

CGTSSO_une_force_a_vos_cotes.jpg grande taille

PDF : 15-04-09 Fin de conflit

C.R.E.F. AU C.H. AVIGNON : A L’ACTION!

Logo.CGT.CHA.Resized.Tout.Petit.carre

Avignon, le 12 mars 2015

Communiqué de Presse

Les agents du Centre Hospitalier d’Avignon étaient réunis en assemblée générale ce jeudi 12 mars 2015 au sujet du Plan Social que le Directeur veut imposer.

Malgré une baisse importante du déficit qui passe de 6.1 millions à 1.9 millions d’Euro sur un budget de 250 millions, la direction maintient ses choix et objectifs :

  • supprimer 120 postes,

  • réduire le temps de travail journalier de 6mn afin de supprimer 3 jours de RTT,

  • ralentir la prise d’échelon et de grade, donc le déroulement de carrière des agents,

  • fermer 60 lits,

  • réorganiser certains services.

La plus grande partie de la contrainte de réduction budgétaire va peser sur le personnel (80% des mesures d’économies) et va une fois de plus dégrader les conditions de travail, donc de la prise en charge des patients et par conséquence la qualité du service rendu aux usagers. Pourtant, la masse salariale pèse pour 66% du budget alors que la moyenne nationale est à 74% dans des établissements similaires.

Le personnel ne se laissera pas faire et a décidé d’entrer dans l’action.

Nous avons rencontré le Président du conseil de Surveillance à ce sujet.

Le 23 mars 2015 se tiendra le Comité Technique d’Etablissement et le Conseil de surveillance où ces sujets vont être abordés.

Les agents s’inviteront à ces instances.

De plus, en cas de maintient de la position du directeur, il n’est pas exclu d’avoir recours au blocage de l’établissement.

Ce n’est pas au personnel du CH Avignon et aux patients du département de payer le pacte de responsabilité, qui entraine ces réductions budgétaires inédites dues à la baisse de financements de la protection sociale.

CGTSSO_une_force_a_vos_cotes.jpg grande taille

Plan Social au CH Avignon

Logo.CGT.CHA.Resized.Tout.Petit.carre

Avignon, le 13 février 2015

Plan Social au CH Avignon

Depuis plusieurs semaines, on nous présente le Plan Social qui va toucher le personnel et la structuration de notre établissement comme inéluctable…

Rien n’est encore fait !

C’est de l’intervention des agents dans le processus des choix qui sont en train de se faire que se déterminera l’attitude d’une direction plus soucieuse du chiffre que des salariés ou des patients.

Après l’Accord National Interprofessionnel (ANI) de janvier 2013 qui a mis à mal le droit du travail, le « Pacte de Responsabilité » qui a permis, par exemple, aux banques (déjà largement bénéficiaires) d’engranger 21 milliards d’euro de réduction de cotisations sociales sans aucune embauche en contrepartie, le montant des dividendes versés en 2014 aux actionnaires du CAC 40 (bourse de Paris) a augmenté de 30%.

Allons-nous nous laisser faire ?

Ces milliards sont ceux qui manquent au budget de la protection sociale pour financer à la hauteur des besoins nos établissements. Maintenant, on cherche à faire passer des reculs sociaux sans précédent pour remplacer la semaine de 35 heures par des horaires «à la carte» ou banaliser, pour bientôt ne plus le rémunérer, le travail de nuit ou le dimanche (loi macron).

Au printemps viendra la « Loi Santé » qui supprime la distinction entre les hôpitaux publics et les établissements de santé privée lucrative en permettant de confier la totalité des missions hospitalières publiques au secteur privé. C’est aussi l’instauration d’une rémunération aux résultats. Le seul objectif de résultat en matière de rentabilité, d’économie risque d’amplifier la dérive de la sélection des patients. Nous dirons notre opposition à cette loi dans la rue en appelant les salariés à l’action.

Notre direction, sur injonction de l’ARS, anticipe cette loi.

En plus de la perte de 3 jours de RTT et le ralentissement de l’avancement de nos carrières, ce sont 123 postes qui risquent d’être supprimés et 60 lits d’hospitalisation fermés, dans le but d’économiser 8 millions d’€ alors que le déficit estimé à ce jour n’est « que » de 4 millions d’€ sur un budget de 250 millions d’€.

Nous ne pouvons pas accepter cela !

La CGT pose 5 exigences et fait 12 propositions sur le financement de la protection sociale, donc de nos hôpitaux. (Document disponible au local ou ici

Des solutions alternatives existent !

La CGT appelle l’ensemble du personnel à refuser que ce plan qui cherche à réduire le « coût du travail » au détriment des conditions de travail et d’accueil des patients soit appliqué et à se rendre massivement à la prochaine Assemblée Générale qui sera appelée par l’intersyndicale afin de décider, ensemble, des modalités d’action.

Sections

postes à supprimer

Sections

postes à supprimer

Personnel médical

3

Blocs opératoires

1

IDE AS SF AP PDE

30

Bloc gynéco-obstétrical

1

ASH

8

Anesthésiologie

1

Personnel autre

4

SAMU

1

Personnel adm AMA

5

Labo analyses

5

Personnel rééducation

2

Labo anapath

1

Pers éduc et sociaux

3

Imagerie

5

TOTAL Sections cliniques

55

Médecine nucléaire

1

Blanchisserie

1

Explorations fonctionnelles

1

Restauration

7

Total Sections Méd-techniques

18

Services hôteliers

4

Pharmacie

2

Brancardage

3

Stérilisation

1

Transp. Mot. patients (hors SMUR)

1

Bio med

1

Entretien -Maintenance

5

Autre logistique médicale

1

DSI

2

Slin

1

DIM

1

Total Section Logistique Médicale

6

Accueil & Gestion des malades

7

Services adm. à caractère général

7

Services adm. liés au personnel

7

Total Sections LGG

45

TOTAL

123 postes ETP

Grille de suppression de postes proposée par la DirectionCGTSSO_une_force_a_vos_cotes.jpg grande taille

C.R.E.F. 2ème acte !

Logo.CGT.CHA.Resized.Tout.Petit.carre

 Austérité : perte de 3 jours de RTT, ralentissement des carrières et suppression de 120 postes !

 

 

Au CTE du 16 décembre 2014, le Directeur a annoncé un déficit de  plus 6 millions d’€ et a présenté les objectifs de réduction de dépenses.

Outre des mesurettes de rationalisation de l’hospitalisation et de l’achat, l’essentiel de l’effort va être fait sur le dos des personnels.

Le Directeur exige une baisse de 3.45% de la masse salariale. Sur un effort de 6 millions, cela représente 5.4 millions !

80% de l’effort de réduction de dépenses sur le personnel !

 Des fermetures de lits et 120 suppressions de postes sont programmées et des pertes de salaire en ralentissant les carrières et la perte de 3 jours de RTT.

Ce n’est pas inéluctable. Et le personnel doit s’exprimer et son avis pèsera.

Les premières discussions ont commencé ce 13 janvier 2015 et se poursuivront tous les mardis pour une mise en application en mars 2015.

Nous vous tiendrons informés et prendrons votre avis sur les propositions de la direction en Assemblée Générale des Personnels.

Nous vous proposons de se retrouver le mardi 3 février à 14 heures Salle Goubert sous forme de 2 Heures d’Information Syndicale qui donnent le droit à chacun de pouvoir s’absenter de son service, afin d’être informés et acteurs de notre avenir.

La CGT ne laissera pas faire sans l’avis des salariés. Elle appellera à la mobilisation le personnel et contactera les autres organisations syndicales pour peser sur les choix et les décisions du Directeur.

 Ce n’est pas à nous de payer leur mauvaise gestion.

 

CGTSSO_une_force_a_vos_cotes.jpg grande taille