La CGT première organisation aux élections CNRACL

 

25 mas 2021

Communiqué de presse

La CGT première organisation aux élections CNRACL

 

Un signe fort de la volonté du maintien du statut de la Fonction  Publique et de la CNRACL, régime spécifique de retraite pour la FPH  et FPT, mais aussi l’affirmation du rejet du projet de la réforme des retraites de M. Macron.
En plaçant nettement la CGT première organisation aux élections   CNRACL, les fonctionnaires territoriaux et hospitaliers, ainsi que les  retraité.e.s ont exprimé clairement leur confiance dans la CGT !
La CGT confirme sa première place d’organisation syndicale chez les  actif·ve·s et les retraité·e·s au Conseil d’Administration de la  CNRACL (Caisse Nationale de Retraite des Agents des Collectivités  Locales), régime couvrant les risques « vieillesse » et « invalidité »   des fonctionnaires territoriaux et hospitaliers, avec 28,76 % des voix  chez les actif.ve.s (13 listes candidates) et 23,96 % des voix  exprimées chez les retraité.e.s (12 listes candidates).
La CGT recueille 4 sièges sur 8 pour les représentant·e·s du   personnel et des retraité·e·s au Conseil d’Administration de la CNRACL.
En plus d’un contexte sanitaire compliqué et des employeurs qui se    sont très peu impliqués dans ce scrutin, on remarque que le système  de vote par voie électronique et par correspondance n’a pas facilité  la participation qui a considérablement chuté lors de ce scrutin. La  CGT reste attachée au « vote à l’urne » dans les lieux de travail, et au  dépouillement manuel. Conviction confortée au vu du déroulement  de la dernière journée de dépouillement, qui a connu un tel  problème « technique » qu’il a fallu recourir à une agrégation des   résultats de manière quasimanuelle… !
Ce vote CGT confirme la confiance envers les administratrices et  administrateurs CGT et l’attachement des agents à un système de  retraite par répartition à prestations définies. Il démontre  également leur rejet de la réforme portée par le président Macron,  rejet que la CGT incarne pleinement. En effet, avec une baisse de 8,3  % du produit intérieur brut (PIB) sur l’année 2020, au vu du   contexte COVID-19, le projet Macron entraînerait de fait un  effondrement du niveau des pensions des retraité.e.s.
Dans son système à point, l’objectif du projet de loi de Monsieur  Macron est avant tout l’équilibre financier des régimes de retraite. Le niveau de pension y servirait de variable d’ajustement.  Mécaniquement, ce système engendrerait de fait une diminution du niveau des pensions et un recul de l’âge de départ à la retraite.
La CGT remercie l’ensemble des agentes et agents qui ont réaffirmé  leur confiance envers la CGT, ainsi que les syndicats CGT et leurs militants pour leur mobilisation.

FORTE DE SA PREMIÈRE PLACE, LA CGT CONTINUERA À  DÉFENDRE LA CNRACL ET LES INTÉRÊTS DES AFFILIÉ.E.S ET  PENSIONNÉ.E.S.

 

Print Friendly, PDF & Email