Angélisme ou électoralisme !

Avignon, le 17 octobre 2017

Les annonces du gouvernement concernant les salaires des fonctionnaires laissent un gout amer.

Si certaines organisations syndicales donneuses de leçon en matière de négociations ont signé le protocole PPCR, l’annonce faite hier de l’arrêt du processus prouve que les organisations qui ne l’ont pas signé (dont la CGT) avaient raison.

Les grilles de salaire ne seront pas réévaluées en 2018 mais le principe d’une carrière sur 44 années de travail subsiste.

Les agents hospitaliers vont perdre 300 € de salaire par an en moyenne par la hausse de la CSG, perdre tous les ans en cotisation retraite, perdre avec le jour de carence et perdre par la poursuite du gel du point d’indice.

Il ne suffit pas de crier au loup, il faut aussi entrer dans l’action.

Les prochaines semaines, des journées d’action contre le Projet de Loi de la Sécurité Sociale qui va imposer la suppression de 30 000 postes dans les hôpitaux, la future réforme des retraites et la suppression de notre régime spécial (la CNRACL) qui va valider la perte de reconnaissance des métiers à caractère pénible seront l’occasion de mesurer l’ampleur et l’unité des organisations syndicales pour défendre ces conquis majeurs.

La CGT du Centre Hospitalier d’Avignon y prendra toute sa place et appelle chacune et chacun a y prendre la sienne pour la défense de conditions de travail, de reconnaissance des qualifications et de service public à la hauteur des enjeux de société qui nous sont imposés.

Print Friendly, PDF & Email