L’AUSTERITE POUR PALIER A UNE MAUVAISE GESTION

Logo.CGT.CHA.Resized.Tout.Petit.carre

Malgré des économies en personnels, le Centre Hospitalier d’Avignon est toujours en déficit!

Le rapport infra annuel de l’année 2015 vient d‘être présenté au CTE. Le constat est clair: les dépenses en personnels sont maitrisées avec suppression de postes mais l‘hôpital augmente son déficit (2.6 millions à la fin de l‘exercice 2015). Pour mieux vous éclairer sur cette situation qui peut sembler étonnante voici quelques éléments dexplications.

1) Le virage ambulatoire ne rapporte rien!

Les ARS exigent un taux de chirurgie ambulatoire. Le Centre Hospitalier dAvignon néchappe pas à la règle. Malgré les économies en personnels, le prix des actes est fixé par les ARS en cours dexercice comptable. Il est donc impossible de « prévoir» gagner de l’argent sur des actes dont on ne connaît pas le tarif qui est, par la même occasion, dégressif en fonction du nombre que l‘on en fait.

2) Les retards de cotations médicales s’accumulent!

La tarification à l’acte impose quà chaque sortie de patient, le dossier soit rempli par les médecins afin de « coter les actes ». Malheureusement, les retards de dossiers saccumulent et donc les retards de facturations. Avec quel manque à gagner à la fin de l‘année? Il est difficile de le mesurer mais cela est autour de plusieurs centaines de milliers d’euros. (1 millions d’euros d’après la CME).

3) Une baisse d’activité pas si imprévisible!

Un plan social dans un Centre Hospitalier nest pas forcément gage dune activité florissante, il peut la mettre en péril. La direction espérait une augmentation dactivité de 2.9  en 2015.

Le Centre Hospitalier d’Avignon finit l’année 2015 avec une augmentation générale d’activité de 0,8.

Quel optimisme!!!!

La CGT réaffirme qu‘il faut mettre les moyens nécessaires pour relancer une qualité de soins trop délaissée et redonner confiance en linstitution publique qui doit assumer correctement sa mission.

4) 3,2 Millions de dépenses de remplacement:

Même si les dépenses de remplacement ont légèrement diminué (- 133 691 €), cette somme semble incompréhensible sachant que 137 postes vont être supprimés d’ici 2017, alors que cette dépense représente à elle seule 3.284 millions d’soit l’équivalent 80 postes .•.

La CGT propose des solutions pour réduire les dépenses de remplacement:

~Recruter des agents! (Quoi de plus adaptés que du personnel recruté et formé pour remplacer les agents !)                         1

Créer un pool long et un pool court plus fournis! (Anticiper les remplacements jour Inuit, courts/longs permet de limiter les dépenses de remplacements, d’heures supplémentaires et de palier aux arrêts de travails inopinés)

Améliorer les conditions de travail des agents! (Cest une évidence. Améliorer les conditions de travail diminue les risques psycho-sociaux et de fait les arrêts maladies).

5) 2 Millions d’euros de stocks de pharmacie:

La cture de l’exercice 2015 se fait au 31 décembre. Pour autant, des stocks de médicaments de pharmacie achetés en 2015 ne sont pas encore vendus. Cette vente permettra sans problème de combler le déficit et de permettre à la direction denvisager de renforcer les services en manque de personnels.

Chaque année, la CGT insiste sur l’analyse des comptes de lpital. Nous pensons qu’une autre gestion permettrait de conserver une qualité budtaire tout en renforçant la qualides soins.

Faire des économies est tout à fait envisageable même en augmentant la masse salariale (une des plus basse de France par rapport au budget : moyenne 70 en France, 60 au CH Avignon ... ) et en améliorant les conditions de travail des agents.

La CGT demande à la direction à revoir sa stratégie.

A bon entendeur ...

 

CGTSSO_une_force_a_vos_cotes.jpg grande taille

Print Friendly, PDF & Email