Les « propositions » de la CFDT : un recul social !

Logo.CGT.CHA.Resized.Tout.Petit.carre

En proposant une gestion en 7h30  (37h30 par semaine) de la crèche, la CFDT vient de donner au Directeur l’autorisation de dénoncer l’accord local 35h pour tout le personnel car cette amplitude n’est pas prévue… La loi impose de revoir l’accord en cas de modification dans un service. On s’est battu contre en intersyndicale il y a quelques semaines… !!!

Le Directeur le voulait, la CFDT l’a fait !

C’est tout le personnel du Centre Hospitalier d’Avignon qui va perdre 3 jours de RTT, pour passer de 326 000 € à 287 337 € de subvention à la crèche, et une ouverture de 6h15 à 21h15 au lieu de 6h15 à 21h45…..

Chacun appréciera cette « concertation » efficace.

De concessions en concessions, nous pourrions faire une liste à la Prévert des acquis sociaux que nous avons perdus localement (le jour du directeur donné il y a plus de 20 ans, la journée octroyée puis la demi-journée au personnel qui donnait son sang, 2 jours de RTT en 2010….) sans parler des acquis sociaux que nous avons perdus au plan national : la retraite anticipée pour les fonctionnaires (en 2003) puis en 2010 l’allongement de la durée de cotisation pour tous grâce encore à cette organisation, le gel des salaires des fonctionnaires et la réduction des effectifs de la fonction publique hospitalière.

Le tout sous couvert de : « sauvons l’essentiel ».

 

La CGT se battra pour maintenir les jours de RTT à tout le personnel.

 

Oui, il y a un réel danger à perdre encore plus mais comment peut-on faire croire qu’il serait urgent de négocier des reculs pour éviter le pire au lieu d’appeler le personnel à faire front avec ses représentants non seulement pour faire barrage aux propositions iniques de la direction mais aussi pour faire avancer de nouvelles exigences.

 

La CGT n’est pas dupe et va continuer à se battre sur ses propositions :

 

Ouverture de l’amplitude horaire de la crèche publique afin d’accueillir aussi les enfants du personnel de nuit, les jours fériés et les week-ends. Nous exigeons l’agrandissement de la capacité d’accueil afin de satisfaire toutes les demandes.

 

Nous sommes en contact avec la mairie qui est prête à participer à une réflexion sur le devenir de ce service public de la petite enfance.

Aujourd’hui les stratégies des directions, le « management », s’apprennent dans les écoles des cadres et l’école de Rennes des Directeurs pour amener les organisations syndicales à accepter leurs objectifs.

De l’os à ronger, à la proposition inacceptable pour faire passer au final ce qu’ils souhaitent et plus simplement entre la carotte et le bâton tout est bon pour amener l’âne où l’on veut qu’il aille !!  et il est fier d’y aller.

 

CGTSSO_une_force_a_vos_cotes.jpg grande taillecgt.Jadhere

Print Friendly, PDF & Email