Syndicat CGT au C.H.A : Bilan et perspectives

Logo.CGT.CHA.Resized.Tout.Petit.carre

Bilan et Perspectives

La CGT, première organisation syndicale au Centre Hospitalier d’Avignon aux élections de 2011 et dans la Fonction Publique Hopitalière, porte vos exigences que ce soit en matière d’emplois, de salaires, de respect et de développement des qualifications, de formation professionnelle, de conditions de vie et d’organisation du travail. C’est en s’appuyant sur la loi, en la faisant respecter pour maintenir les acquis tout en cherchant à gagner de nouveaux droits pour toutes et tous que la CGT construit son action avec tous les agents hospitaliers et les intervenants permanents.

Depuis le 20 octobre 2011 (les dernières élections), la CGT du Centre Hospitalier d’Avignon est intervenue dans les Commissions Administratives Paritaires (CAPL) dans le souci de l’équité qui garantit aux agents hospitaliers de se voir traiter dans l’avancement, la note, la carrière, la titularisation… de la même façon. Nous refusons le « à la tête du client ». Nous avons imposé le maintien des critères de prise de grade (que certains ont essayé de supprimer après 2011) et défendu avec force et conviction les droits individuels des personnels. Nous sommes aussi intervenus à chaque Comité Technique d’Etablissement (CTE) dans l’objectif de toujours défendre les droits collectifs du personnel et de porter les revendications des agents. Nous participons activement et veillons particulièrement à ce que l’élaboration des projets de service ou d’établissements corresponde aux besoins des personnels et des usagers. Nous continuerons à le faire.

Seule la CGT a utilisé l’OVS (Observatoire de la Vie Sociale) qui est une instance d’échange, de dialogue et de négociation qui permet de résoudre un problème social avant d’arriver à une situation de blocage. Dans beaucoup de cas cela a permis de solutionner les difficultés. Nous sommes intervenus dans beaucoup d’autre services sur des dossiers individuels mais surtout collectifs.

La CGT est le seul syndicat du Centre Hospitalier d’Avignon à avoir demandé l’ouverture de négociations (que la loi impose) afin de rédiger un protocole local d’Egalité Femme/Homme. Par exemple, l’abrogation du gel de la note en cas d’absence de plus de 6 mois pour raison de maternité car cela pénalise la carrière des mamans. Maintenir une crèche publique dans l’Hôpital (elle est menacée par une délégation de service public) et au contraire en augmenter le nombre de places (une pétition a déjà récolté un nombre très important de signatures et continue à circuler) fait partie de nos priorités.

Nous sommes aussi intervenus pour faire respecter le droit à temps partiel des agents qui le souhaitent, notamment sur les 80% dont la tentative de remise en cause a pu être stoppée.

Nous avons demandé une expertise au CHSCT afin de pourvoir donner un avis sur le passage en douze heures de services de soins, médico-techniques et administratifs pour avoir une base documentaire et impartiale sur laquelle travailler.
Nous sommes aussi intervenus pour faire stopper des dérives en matière de temps de travail et demander que la loi soit respectée pour tous et par tous. Qu’il y ait des dépassements de temps de travail pris en compte dans les services est une évidence et chaque agent a droit à récupérer ce temps. Le problème de la relève dans les services est inhérent à un type d’amplitude horaire. Il est du rôle de l’encadrement, sous l’autorité du Directeur, d’organiser le travail, son contenu, sa planification et son amplitude horaire. Les cadres doivent organiser les relèves sur le temps de travail.

Pour la CGT, l’intérêt individuel ou minoritaire ne doit pas prendre le pas sur l’intérêt commun.
La CGT est la seule à avoir demandé un Comité de Suivi d’Amélioration des Conditions de Travail sur les 2 expertises du CHSCT qui a été favorablement voté par tous les syndicats du CH Avignon afin de mieux organiser le travail sur cette amplitude.

Pourtant, la CGT ne se limite pas aux instances ou au dialogue et lorsque c’est nécessaire, nous n’hésitons pas à entrer dans l’action.
Entrer dans l’action se décide avec le personnel et par les agents. L’action a pu revêtir de multiples formes mais nous avons toujours agi avec les agents, jamais à leur place.

Le CREF (Contrat de Retour à l’Equilibre Financier) en 2012 a été le seul moment où la CGT a pu entrainer toutes les Organisations Syndicales de l’Hôpital dans une action commune. Nous avons fait reculer la Direction sur le passage intégral du Centre Hospitalier d’Avignon en 12 heures pour les services de soin, la perte de jours de RTT, le ralentissement des carrières….. La CGT du CH Avignon, moteur de l’action, a rencontré en fin 2012 le Directeur de l’ARS PACA (notre tutelle) et obtenu une rallonge financière importante qui a permis de remettre les finances dans une meilleure situation.
Depuis, chaque fois qu’un mouvement se fait jour et que les personnels souhaitent se défendre, la CGT essaie toujours de le faire dans le plus large rassemblement syndical possible.
Pourtant :
Nous avons été bien seuls pour obtenir l’étalement du prélèvement du jour de carence et en manifestant dans la rue pour le dénoncer et obtenir sa suppression en 2013.
Nous avons été bien seuls pour le Laboratoire en 2013,
Nous avons été bien seuls pour les Secrétaires Médicales et faisant-fonction en 2013,
Nous avons été bien seuls pour porter les revendications des personnels des Urgences Adultes et des Brancardiers en 2014.
Nous avons été bien seuls à communiquer contre la tentative de mise en place de l’alternance jour/nuit.
Nous avons été bien seuls dans les journées d’action nationales de défense de l’hôpital public et de la protection sociale qui le finance.
Dans ces cas nos démarches de recherche d’unité syndicale ont été vaines.
Nous ne nous sommes jamais fourvoyés dans des accords dissimulés ou de la complaisance avec la Direction. Nous avons toujours suivi le même cap sans prétendre défendre puis…. céder ou pire se taire en instance.

Nous sommes aussi bien seuls à intervenir afin que notre hôpital ne soit pas le réceptacle de toute l’activité du département (alors que les effectifs ne suivent pas et vont encore se réduire, le Directeur a annoncé 6 millions d’€ de déficit prévisionnel, soit 150 postes en moins…). Nous sommes aussi engagés dans le maintien de la maternité et de la chirurgie à Apt ou Cavaillon. Avec moins de moyens nous ne pourrons pas gérer ces afflux de patients.
Serons nous à nouveau seuls à se battre contre les attaques annoncées par le Directeur contre le personnel ?
En ce qui concerne l’Amicale, la CGT pense que cette association doit appartenir à ses adhérents. Les statuts prévoient que les résultats des élections donnent le poids de chaque syndicat dans le Conseil d’Administration. Nous proposerons des personnes non syndiquées dans le groupe CGT afin que chacun puisse y prendre sa place. Nous avons déjà des personnalités de l’Hôpital qui se sont montrées intéressées.
La CGT n’est pas résignée, elle propose des listes de candidats multiples, motivés et investis.
Dans la perspective, annoncée lors du Conseil de Surveillance du 4 novembre 2014, de nouvelles attaques contre nos droits à jours de RTT, à nos avancements de carrières et à la suppression de postes et de lits d’hospitalisation, le choix du 4 décembre dans les urnes sera essentiel pour l’ensemble du personnel du Centre Hospitalier d’Avignon et pour l’avenir de notre établissement.
La CGT a toujours eu un positionnement clair avec la Direction et les politiques gouvernementales.
La recherche permanente de l’unité des personnels sur des objectifs communs respectant les spécificités de chacun est notre « marque de fabrique ».

Avec vous, pour vous, dans l’intérêt de tous les personnels et des usagers, les candidats CGT s’engagent pour l’amélioration des conditions de vie et de travail de tous !

En confortant la CGT comme la principale force syndicale, vous vous donnerez de nouveaux moyens d’intervention pour vous faire entendre.

Votez et faites voter CGT.

 

 

CGT-Collage

Print Friendly, PDF & Email